Sénégal – Pologne : Mbaye Niang à la pointe de l’attaque ?

Sénégal – Pologne : Mbaye Niang à la pointe de l’attaque ?

L’attaque des lions face à la Pologne est une équation à 5 inconnues . Dans ses bagages, Aliou Cissé a décidé de garnir sa réserve d’attaquants de pointe de 4 éléments. Tous sont connus des observateurs de l’équipe nationale. Il s’agit de Moussa Konaté, Diafra Sakho, Mame Birame Diouf et Moussa Sow. Mais les joueurs à potentiel offensif dans ce registre, il y en a aussi. Keita Diao Baldé avait connu cette posture avec Monaco au début de la dernière saison. Mbaye Niang également tape bien dans l’œil.

D’ailleurs, le joueur du Torino n’a pas hésité à annoncer qu’il a les aptitudes à jouer à plusieurs postes que le choix revenait à son coach. Dans les derniers instants de la rencontre à hui clos qui avait opposé les Lions à la Corée du sud (2-0), Mbaye Niang a suppléé Diafra Sakho (remplacé). Doté d’une bonne technique, car bon dribleur dans le un contre un, MBaye a une bonne frappe (des deux pieds). Il est également bon passeur et répond souvent présent dans le dernier tiers. Cependant, il traine un peu le pied dans le marquage. Mais là, le travail d’équipe peut l’aider à cacher cette faille si ça coulisse bien derrière lui. Son physique peut aider dans un match qui s’annonce dur face à la Pologne.

Il peut bien faire l’affaire d’Aliou Cissé dans le jeu que le Sénégal risque de produire contre la Pologne. Un jeu physique avec un bloc médian où la force offensive s’exprimera sur les attaques rapides compte tenu du potentiel des flèches comme Sadio Mané et Ismaila Sarr. Pour répondre rapidement devant les buts adversaires, l’attaquant de pointe doit aussi être dans le sillage de ses partenaires. Mais il doit aussi se fondre dans le travail du bloc d’équipe dans les phases de transition.

Des quatre attaquants de pointe, le profil de Mbaye Niang semble coller au poste. Mame Birame est réputé pour ses efforts défensifs car il joue parfaitement le rôle de premier rideau. Mais dans la finition, il est handicapé par le manque d’inspiration devant les buts. Quid de Moussa Konaté. Alors que Moussa Sow lui n’est pas à la fleur de l’âge pour faire tout le travail que le banc de touche attend de lui. Par contre, il a le talent qui lui permet de tenir le ballon, dos au but, pour permettre au bloc de remonter. C’est dans les efforts défensifs qu’il peut pêcher.

Onze probable : Abdoulaye Diallo, Youssouf Sabaly, Kalidou Koulibaly, Salif Sané, Lamine Gassama, Gana Guèye, Alfred Ndiaye, Cheikhou Kouyaté, Sadio Mané, Ismaila Sarr, Mbaye Niang

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *