Choix du pays hôte de la CAN 2019 : le Maroc favori sans être candidat

Choix du pays hôte de la CAN 2019 : le Maroc favori sans être candidat

Ce mardi à midi, le monde saura qui sera le pays hôte de la prochaine coupe d’Afrique de Nations 2019. A près le retrait de l’organisation au Cameroun, l’Afrique du sud et l’Egypte ont manifesté leur candidature. La réunion du comité exécutif de la CAN à Dakar, en marge de CAF Awards, déterminera la prochaine destination. Mais les candidats déclarés présentent tous des points négatifs qui peuvent peser sur la balance. Le coup financier de l’opération évoqué par l’Afrique du sud et l’insécurité avec les attentats qui frappent l’Egypte peuvent pousser la CAF à solliciter le secours du Maroc.

Le comportement frileux de l’Afrique qui marque un manque de volonté politique affichée, en évoquant le coup financier de l’opération ne plaide pas en faveur du pays de Nelson Mandela.

En face, il ne devrait rester que l’Egypte. Mais l’instabilité politique marquée par une insécurité permanente peut plomber la candidature des Pharaons pour accueillir le 24 nations et leurs délégations en juin prochain. La CAF mettra-t-elle en avant la notion de sécurité dans les paramètres qui commanderont son choix. Si tel est le cas. Il y a de fortes chances que la CAN n’y soit pas organisée en 2019.

La dèche des sud africains et l’insécurité en Egypte peuvent forcer la CAF à se rabattre sur le Maroc. Bien que les marocains n’ont pas fait office de candidature. Mais si les autorités de la CAF décident de solliciter le royaume chérifien pour venir à la rescousse, on verra mal le Maroc décliner cette offre sur un plateau d’argent. Ainsi, l’honneur sera sauf car les marocains pourraient se dire qu’ils ne sont pas demandeurs et diplomatiquement cela poserait moins de problème dans les relations avec le Cameroun qui a été dessaisi de l’organisation par la CAF. Dans la mesure où dans certains milieux, il se disait que le Maroc aurait influencé la décision de la CAF dans cette affaire.

Au pied levé, le Maroc dispose d’infrastructures déjà opérationnelles capables d’accueillir la messe du football africain. Déjà candidate à l’organisation de la coupe du Monde 2030, cette Can sera sans doute un test grandeur nature pour les maghrébins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *